p-204

Bien choisir votre bougie.

Il est important avant d’effectuer votre de choix de déterminer l’utilisation de cet objet, qui n’est pas si anodin. Nous allons définir ici, dans un premier temps,  quelles questions se poser avant de choisir votre bougie classique ou comment bien choisir votre bougie en fonction de votre besoin, utilité ou envie.

Le rôle de la bougie a évolué ; objet pratique du quotidien, elle éclairait les foyers et se composait de suif.

Elle est loin l’époque où l’on trempait bâtons et tiges de roseaux dans de la graisse animale fondue pour s’éclairer. De nos jours, la tendance est aux cires végétales et aux sources d’énergie renouvelables, en passant par le grand essor de la paraffine. Que d’évolutions et d’améliorations !


Trois grandes familles de cire et d’écoles se distinguent, ce sont les cires d’origines animalesminérales et végétales. » Chaque cire à ses propres caractéristiques et particularités.

Pour les intérieurs

 

Objet décoratif à part entière, la bougie se décline en couleur et sa qualité s’est améliorée.   Pour les intérieurs, préférez les bougies composées de cire de stéarine végétale[i] ou cire végétale (soja, carnauba, jojoba, huile de coprah ou de palme). Évitez cette dernière, car le commerce intensif de l’huile de palme entraîne des déforestations massives (Amazonie). landhauspyramidenkerzenSi vous êtes soucieux de préserver l’environnement. La bougie composée de cire d’abeille est 100% naturelle, mais difficilement parfumable, en raison de l’odeur forte de cette cire.

 Les bougies de cires minérales[ii], sont la grande tendance, car ces bougies ont la réputation de ne dégager aucunes émanations. En effet, la cire végétale brûle “proprement”, sans produire de suie ni noircir le verre, mais elle se consume plus vite et restitue moins bien les senteurs. Elle est toutefois la meilleure alternative, qualité/prix ».

Les bougies d’intérieurs, possèdent 1 à 4 mèches, en fonction de la largeur et de la proportion de celle-ci. Les mèches sont en coton tressée et primée₁. Privilégiez les bougies colorées et parfumées naturellement.

Pour les extérieurs

 

La bougie extérieure est obligatoirement en cire de paraffine, c’est la meilleure qualité. La mèche en coton est primée et offre une belle flamme, résistante au coup de vent. Généralement, la bougie d’extérieure ne compte qu’1 seule mèche, mais il est de plus en plus fréquent d’en compter 2 ou 3 de plus. lanterne Adam

Voilà, les bases posées. Vous connaissez les compositions existantes pour les bougies, dites traditionnelles.

La question que vous devez vous posez avant de faire votre choix est qu’elle sera l’utilisation de cette bougie ? En clair, vous souhaitez acquérir une bougie, pour quelles raisons ?

  • Pour  une lanterne ?                                                                     ­­
  • Pour un support décoratif ?
  • juste pour décorer ?
  • Pour parfumer une pièce ?                                                      ­­

S’il s’agit d’une lanterne, il est d’usage de choisir une bougie, dont la hauteur correspond à la moitié de la lanterne. Exemple : Si votre lanterne mesure 60 cm, votre bougie doit mesurer 30/40 cm. Facile non ? Pourquoi la moitié uniquement ? Et bien, une fois allumée, la flamme de votre bougie risque de salir le haut de votre lanterne, voire de s’éteindre.

bougie Mu

Si vous souhaiter mettre en évidence votre bougie sur un support décoratif, attention, à quelques détails. Si le support est un tuteur (métal ou autre), aucune incidence, sur la dimension de votre bougie. porte bougie Quadrat

Pour un support plat (ardoise, pierre, métal…), la largeur de la bougie, doit être suffisante,  pour un maintien parfait. Préférez une bougie à base large. Plus la bougie est haute, plus la largeur de celle-ci doit être importante.

Choisissez vos bougies parfumées en fonction des critères suivants :

Cire végétale/couleur et parfum naturel.

Si ces critères ne sont pas respectés, les risques peuvent être conséquent.

Évitez les bougies « chauffe-plats » vendues par sac de cinquante : « Leur cire, de mauvaise qualité, peut être toxique. Idem pour les bougies vendues dans des petits pots en plastique, les bougies d’église, par exemple : leur cire est bon marché (trace de benzène) et le plastique risque de fondre. » Il est recommandé aussi de ne pas laisser brûler une bougie parfumée en permanence. Non parce que ses émanations seraient toxiques (aucun risque, rappelons-le, avec les bonnes bougies), mais plutôt parce que, pour mieux l’apprécier, il est important de ménager des aires de repos à son odorat.

Conclusion : Avant de choisir une bougie, posez vous ces questions :

1)Pourquoi ?

  • Ma lanterne
  • Un support décoratif

2°) En extérieur ou en intérieur ?

  • Si en extérieur ………………………………………………….. bougie de paraffine
  • Si en intérieur …………………………………………………….bougie de cire végétale/minérale.

En règle générale, il faut choisir des bougies qui respectent les labels de contrôles européens et il faut aérer régulièrement vos pièces !

Nous verrons dans un prochain article, comment choisir votre bougie en fonction de votre décoration.

kazei

A vous de juger !


[i] La tristéarine ou stéarine est un triglycéride de formule C57H11006. Elle peut être interprétée comme un triple ester dans lequel les 3 groupes –OH du glycérol ont été reliés à trois molécules d’acide stéarique.

La stéarine est incolore, inodore et insipide et est présente dans de nombreuses graisses végétales et animales. C’est le constituant principal de la graisse de bœuf (colorée en jaune par le carotène de l’herbe), de la graisse contenue dans les bosses des chameaux et du beurre de cacao. Sous l’action de la soude caustique, la tristéarine donne du stéarate de sodium, le sel de sodium de l’acide stéarique. On l’utilise dans la production de savon, de bougies et dans l’industrie textile. Elle a pour origine le suif, mélange de graisses animales traité par la vapeur d’eau. (Wikipédia)

 

[ii] Les huiles et cires minérales sont des composés synthétiques pouvant provenir de la distillation de la

houille, du pétrole ou de certains schistes bitumineux. Elles sont généralement constituées

essentiellement de mélanges d’hydrocarbures paraffiniques, naphténiques et aromatiques, et peuvent

prendre des consistances variées, allant de l’huile fluide à la pâte molle et à la cire épaisse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s